Le Rex dératise les Vermines

Le Rex de Limoilou a signé ce soir sa cinquième victoire en saison, l’emportant 2-1 contre le Club Vermine après une partie haute en couleurs… et en violence aveugle. Avec 6-1 au tableau des sorties, le Rex a démontré une fois de plus que des dinosaures génétiquement modifiés, c’est dangereux.

Cédant l’attaque aux Skavens, le Rex se préparait à une défense serrée contre l’offensive explosive des Vermines. Mais Labbal Nagrat le Rat Ogre avait son propre plan en tête… Au coup de sifflet de l’arbitre, alors qu’une horde de fans en furie envahissait le terrain, Nagrat s’est littéralement jeté sur Harding le Saurus, lui brisant le cou sous le poids de son monstrueux corps de mutant et déclenchant les acclamations de la foule en liesse. Mais le revirement a ouvert l’option d’un contre-jeu pour le Rex. S’élançant vers le ballon libre et prenant les rats de court, Hammond s’en est emparé pour ensuite procéder à esquiver deux blocages et à se faufiler entre les lignes de défenseurs, marquant le premier toucher du Rex au troisième tour.

Le Club Vermine n’a pas tardé à répondre avec une offensive-éclair dans les règles de l’art Skaven. Profitant d’un botté malheureux de la part de Hammond, les Vermines ont débordé rapidement sur le flanc gauche et créé une cage solide dans le territoire adverse. Incapable de se replier adéquatement, les joueurs du Rex n’ont pas réussi à arrêter les insaisissables Gutter Runners. Au tour 6, le Club Vermine égalisait la marque 1-1.

Avec trois tours à jouer, le coach du Rex a opté pour une offensive hyper-aggressive. L’attaque semblait destinée à fonctionner, mais c’était sans compter le Magicien employé par les Vermines au début de la partie! Foudroyé sur place et perdant le ballon au milieu de la formation, Satler le Skink n’a pas pu empêcher Skreetz Reezulz de se faufiler dans la formation du Rex, de se saisir du ballon et d’effectuer une passe magistrale en milieu de terrain. Seul un replis défensif suivi d’un blocage chanceux a permis aux Skinks d’empêcher le Gutter Runner de compter avant la fin de la demie.

Si la première demie fut marquée par la subtilité et la rapidité, la seconde fut marquée par cette violence absurde qui donne tout son sens au beau jeu de Blood Bowl. Dans un épisode de brutalité extatique, les Saurus bénis par Nuffle se sont mis à dévisser les pauvres petits rats, réalisant pas moins de quatre sorties sûres et un K.O. en trois tours. Ralentissant le jeu au maximum en fond de zone pour capitaliser sur l’avantage numérique, le coach du Rex a laissé ses joueurs dévorer du rat pour finalement compter au dernier tour de jeu, avec 6 sorties contre 1.

Harrassé par les journalistes concernant les rumeurs de “dopage” des Saurus de l’équipe et les plaintes de certains coachs sur leur violence insensée sur le terrain, le Commissaire de la LBBQ, propriétaire du Rex de Limoilou, a déclaré: “Bien sûr qu’ils sont dopés, bande d’imbéciles: ils ont été créés de toute pièce pour jouer à ce jeu. Qu’est-ce que vous croyez? Que je suis un type fair-play? Je suis un gobelin. Un Go-Be-Lin. La dernière chose que je souhaite, c’est une victoire honnête.”

We the Rive-Nord!

Start a Conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *