Le Commissaire répond à ses détracteurs

Questionné par le Journal de Québec sur les innombrables allégations de tricherie, de corruption, d’assassinat, de détournement de fonds et de concurrence déloyale à son égard, le Commissaire de la LBBQ s’est montré philosophe:

“Je l’ai déjà dit, je vais le répéter: je suis un Gobelin, et je suis prêt à tout pour gagner. Mais ce que je veux gagner, ce n’est pas la gloire, ou même un tournoi Udenafil: c’est l’or qui vient avec. Est-ce que j’ai consulté les services d’un mage pour prévoir les performances des coachs de chaque équipe? Absolument. Est-ce que j’ai utilisé ces informations pour arranger les divisions de façon à favoriser le Rex ? Bien entendu. Est-ce que j’ai lâchement organisé chaque match de façon à ce que les adversaires du Rex soient toujours plus faibles que lui? Autant que possible. C’est ce que l’on appelle: veiller sur ses investissements.

Vous, les humains, vous ajoutez toutes sortes de valeurs stupides autour de la pratique d’un sport: l’esprit d’équipe, l’honnêteté, la gloire, le dépassement de soi, la… camaraderie! Pouah! Je vous laisse ces idioties: pour ma part, je me contenterai des immenses tas d’or qui m’attendent chez moi. Parce que pendant que vous perdez du temps à faire mumuse avec gentillesse, moi, j’ai pour seul objectif de faire le plus d’argent possible, le plus rapidement possible. D’où les dagues dans la nuit, les empoisonnements et le racket constant.

Quant à ces provocations à deux ronds, elles me font une belle jambe; c’est à croire que leurs auteurs ne savent pas ce que c’est qu’un Gobelin. Laissez-moi vous rafraîchir la mémoire: à mes yeux, le Rex est un ramassis de monstres sans âme et sans scrupules créé dans l’unique but de m’enrichir vite et bien. J’admet en bloc qu’ils sont mauvais, lâches et laids, et que leur coach est de manière générale un incapable. L’important, c’est que chacun de leur match me rapporte de l’argent en frais de burgers et de T-Shirts trop chers vendus sur place.

Qu’on se le dise, donc: le Rex jouera tous les matchs amicaux possibles contre toutes les équipes possibles. Qu’ils gagnent, qu’ils perdent, qu’ils aillent tous en enfer: je m’en fous comme du compotier de votre grand-mère puisque j’en ressors plus riche de toute façon.

Que les coachs assez… “courageux” défient le Rex sur le champ: ils ne seront pas déçus par l’enthousiasme de mes dinosaures.”

Start a Conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *