Début en dent de scie!

Bienvenu amateurs de blood bowl-baston! Ici Bernie Skavenders avec le reportage-pertedetemps sur la nouvelle équipe-ramassitdebonrdjen La Milice orque!

Après une fin de saison décevante-absente dans la KSGL, j’ai été assigné comme agent libre-gimcrack à cette nouvelle bande de paux vertes révolutionnaires! Lisez ma chronique chaque semaine-oupas sur Bloodbowlquebec.com!

Les miliciens recevaient cet après-midi les Ronins, guérriers sans honneurs-pitié, qui ont déjà une victoire-vollée à leur fiche! Les Neophytes Orques en avait pour le soupe, car leurs adversaires-ennemis sont dirigés par nul autre que le légendaire-quandmême Percy Molson, un coach d’une grande expérience-garderobe.

La coach-matrone de La Milice, la Vierge Rouge, était nowhere to be found, probablement perdue dans la malle entre la Chine et l’île des singes (Singe Île. Saint-Gilles. La pogne-tu?)

C’est sous une température clémente que se lance la première offensive-offensive milicienne. Comme fu (…body was comme fu fighting) le cas pour la majorité du match-borefest, les blockeurs verts furent poli avec leurs blocs, préférant repousser-flatter gentiment leur opposants. Heureusement, la STAR-arabais Boomer Dripplesnot fit rapidement sentir sa présence, ses 2 premières BOOMBA! (…sensuel…) mirent à pied 5 Ronins plus rapidement que le CN en temps de pandémie 😥. La joute de Boomer se finit par contre assez rapidement à l’infirmerie (worth it). Après une réplique franche à un blitz franchement honteux du BoB Xutag Roland, le Ronin réussi à faire perdre la balle à Tarod D’Orléans et le Blitzeur-agrandesoreilles Nura Naizen s’empare du ballon et s’élance seul vers la zones des buts, profitant ainsi de la lenteur-duuuh des Orcs.

Début de deuxième engagement, le troll Jojin Robespierre tente de lancer le goblin Faz en direction de la cage-ofolle Ronine mais au beau millieu de son élan, reçoit dans l’œil un des fameux moustique-balledegolf de l’Îles des Singes, échappe-fumble Faz et le malheureux goblin-émérite attérit sur la caboche. Sploush-clok mort. Il n’en faut pas plus pour attiser la flame de Jojin, déçu que les civières aient amenés le corps de son ami-lunch au vestiaire. Même entouré de Ronins il réussi à mettre KO le samurelf Naizen, libérant la balle pour être récupéré par D’Orléans, qui trotskyna lentement vers la zone payante. Le vent dans les voiles, les troupes miliciennes ne furent qu’une bouchées des Asiatiques restants.

Verdict final, 1 – 1!

Start a Conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *