Author: Philippe Groppi

Le Commissaire répond à ses détracteurs

Questionné par le Journal de Québec sur les innombrables allégations de tricherie, de corruption, d’assassinat, de détournement de fonds et de concurrence déloyale à son égard, le Commissaire de la LBBQ s’est montré philosophe:

“Je l’ai déjà dit, je vais le répéter: je suis un Gobelin, et je suis prêt à tout pour gagner. Mais ce que je veux gagner, ce n’est pas la gloire, ou même un tournoi Udenafil: c’est l’or qui vient avec. Est-ce que j’ai consulté les services d’un mage pour prévoir les performances des coachs de chaque équipe? Absolument. Est-ce que j’ai utilisé ces informations pour arranger les divisions de façon à favoriser le Rex ? Bien entendu. Est-ce que j’ai lâchement organisé chaque match de façon à ce que les adversaires du Rex soient toujours plus faibles que lui? Autant que possible. C’est ce que l’on appelle: veiller sur ses investissements.

Vous, les humains, vous ajoutez toutes sortes de valeurs stupides autour de la pratique d’un sport: l’esprit d’équipe, l’honnêteté, la gloire, le dépassement de soi, la… camaraderie! Pouah! Je vous laisse ces idioties: pour ma part, je me contenterai des immenses tas d’or qui m’attendent chez moi. Parce que pendant que vous perdez du temps à faire mumuse avec gentillesse, moi, j’ai pour seul objectif de faire le plus d’argent possible, le plus rapidement possible. D’où les dagues dans la nuit, les empoisonnements et le racket constant.

Quant à ces provocations à deux ronds, elles me font une belle jambe; c’est à croire que leurs auteurs ne savent pas ce que c’est qu’un Gobelin. Laissez-moi vous rafraîchir la mémoire: à mes yeux, le Rex est un ramassis de monstres sans âme et sans scrupules créé dans l’unique but de m’enrichir vite et bien. J’admet en bloc qu’ils sont mauvais, lâches et laids, et que leur coach est de manière générale un incapable. L’important, c’est que chacun de leur match me rapporte de l’argent en frais de burgers et de T-Shirts trop chers vendus sur place.

Qu’on se le dise, donc: le Rex jouera tous les matchs amicaux possibles contre toutes les équipes possibles. Qu’ils gagnent, qu’ils perdent, qu’ils aillent tous en enfer: je m’en fous comme du compotier de votre grand-mère puisque j’en ressors plus riche de toute façon.

Que les coachs assez… “courageux” défient le Rex sur le champ: ils ne seront pas déçus par l’enthousiasme de mes dinosaures.”

Le Rex de Limoilou poursuit sur sa lancée

Le Rex l’a emporté hier sur les Foutus Rats et le Seth’s Bargain lors de deux matchs difficiles. Nuffle n’était pas du côté du Rex pour ces parties et le club a été confronté à de sérieux problèmes de synchronisation, les Skinks échappant le ballon et les Saurus ne trouvant pas le moyen de blesser leurs adversaires.

Avec 2-1 au tableau de score et 1-2 pour les sorties sûres, le match opposant le Rex aux Foutus Rats fut une belle démonstration de finesse et de positionnement de la part des deux équipes. Après un point très (trop?) rapide de la part des Skaven au tour 2, le Rex a pris le contrôle du ballon pour ne le laisser qu’au tour 8 de la seconde demie. Opposant une farouche défense aux dinosaures, les Skaven ont su garder une pression suffisante pour éviter le pire (c’est-à-dire l’hécatombe de l’équipe), agressant leur position de tous les côtés et se ménageant constamment de nouvelles options. Après une attaque réussie des Rats sur le porteur du ballon en fin de seconde demie, la partie se dirigeait vers une nulle jusqu’à ce que Grant le Fêlé en décide autrement. Se faufilant entre les Skavens et se saisissant du ballon pour l’amener en milieu de terrain, Grant a procédé à passer à Hammond qui se trouvait dans la ligne des buts, complétant la première passe du club en saison pour une victoire à l’arrachée.

Le second match du Rex, les opposant au Seth’s Bargain, s’est déroulé entièrement sous la pluie battante. La bataille a pris la forme d’une très longue guerre d’attrition. Malgré la présence du joueur-étoile Humerus dans ses rangs, le Seth’s Bargain en attaque a peiné à prendre possession du ballon. Profitant de l’occasion, les Skinks se sont infiltrés dans la position pour s’emparer du ballon et le ramener en sécurité derrière les lignes du Rex. Le coach du Rex a choisi de ralentir le jeu au maximum pour marquer en fin de demie. La seconde demie fut à toute fin pratique dominée par le Seth’s Bargain. Incapable de percer la défense du club et endurant plusieurs revirements malheureux, le Rex n’a pas réussi à capitaliser sur sa deuxième demie, se contentant de sa plus mince victoire en saison avec 1-0.

Avec trois matchs à jouer, le Rex parviendra-t-il à compléter une saison régulière parfaite?

Conférence de presse: le Commissaire menace de mort plusieurs coachs de la LBBQ

Résultats de recherche d'images pour « Vieux gobelin »

En conférence de presse mardi soir pour commenter la victoire du Rex de Limoilou, le Commissaire de la LBBQ en a profité pour proférer devant les journalistes rassemblés de très amères menaces de mort à l’endroit de plusieurs coachs de la LBBQ.

“Qui a “convaincu” le maire Labeaume d’installer une ligue de Blood Bowl à Québec? C’est moi. Qui a financé leurs équipes de bras-cassés? C’est moi. Qui a payé pour faire adapter ces arénas imbéciles et ces stupides terrains de baseball pour en faire des stades de Blood Bowl? C’est aussi moi. Je suis aussi celui qui a investi dans les saucisses à hot-dogs, l’importation massive de bière Bloodweiser et l’achat de pompons pour les cheerleaders.

“Je ne leur ai demandé qu’une seule chose en retour. Une seule. “Jouez à Blood Bowl et remplissez-moi ces stades de fans.” Pas compliqué, me direz-vous? Ça dépend pour qui! Chaque semaine qui passe sans fans dans les stades, je perds une fortune. Et ça, ça me met très, très en colère.

“Je voudrais m’adresser publiquement aux coachs des Seins Doigts de la Main, des Enclumes, des Soul Stealers et du Azagh’s Numbskulz. Sachez que si vous ne jouez pas davantage et si vous ne faites pas quelque effort pour remplir les stades que je vous ai si gracieusement offert, je me verrai dans l’obligation de vous faire faire la peau, à vous et à toute votre famille sur trois générations, afin de vous remplacer par des coachs plus rentables.

“Mais comme je suis bon et magnanime, gentil et compréhensif, généreux et honnête, j’ajoute un incitatif: les coachs de ces équipes recevront une prime de 20 000 GP supplémentaire après leur prochain match. Cela leur permettra peut-être de combler un peu les pertes qui suivront nécessairement de matchs avec des équipes plus expérimentées.”

Le Rex dératise les Vermines

Le Rex de Limoilou a signé ce soir sa cinquième victoire en saison, l’emportant 2-1 contre le Club Vermine après une partie haute en couleurs… et en violence aveugle. Avec 6-1 au tableau des sorties, le Rex a démontré une fois de plus que des dinosaures génétiquement modifiés, c’est dangereux.

Cédant l’attaque aux Skavens, le Rex se préparait à une défense serrée contre l’offensive explosive des Vermines. Mais Labbal Nagrat le Rat Ogre avait son propre plan en tête… Au coup de sifflet de l’arbitre, alors qu’une horde de fans en furie envahissait le terrain, Nagrat s’est littéralement jeté sur Harding le Saurus, lui brisant le cou sous le poids de son monstrueux corps de mutant et déclenchant les acclamations de la foule en liesse. Mais le revirement a ouvert l’option d’un contre-jeu pour le Rex. S’élançant vers le ballon libre et prenant les rats de court, Hammond s’en est emparé pour ensuite procéder à esquiver deux blocages et à se faufiler entre les lignes de défenseurs, marquant le premier toucher du Rex au troisième tour.

Le Club Vermine n’a pas tardé à répondre avec une offensive-éclair dans les règles de l’art Skaven. Profitant d’un botté malheureux de la part de Hammond, les Vermines ont débordé rapidement sur le flanc gauche et créé une cage solide dans le territoire adverse. Incapable de se replier adéquatement, les joueurs du Rex n’ont pas réussi à arrêter les insaisissables Gutter Runners. Au tour 6, le Club Vermine égalisait la marque 1-1.

Avec trois tours à jouer, le coach du Rex a opté pour une offensive hyper-aggressive. L’attaque semblait destinée à fonctionner, mais c’était sans compter le Magicien employé par les Vermines au début de la partie! Foudroyé sur place et perdant le ballon au milieu de la formation, Satler le Skink n’a pas pu empêcher Skreetz Reezulz de se faufiler dans la formation du Rex, de se saisir du ballon et d’effectuer une passe magistrale en milieu de terrain. Seul un replis défensif suivi d’un blocage chanceux a permis aux Skinks d’empêcher le Gutter Runner de compter avant la fin de la demie.

Si la première demie fut marquée par la subtilité et la rapidité, la seconde fut marquée par cette violence absurde qui donne tout son sens au beau jeu de Blood Bowl. Dans un épisode de brutalité extatique, les Saurus bénis par Nuffle se sont mis à dévisser les pauvres petits rats, réalisant pas moins de quatre sorties sûres et un K.O. en trois tours. Ralentissant le jeu au maximum en fond de zone pour capitaliser sur l’avantage numérique, le coach du Rex a laissé ses joueurs dévorer du rat pour finalement compter au dernier tour de jeu, avec 6 sorties contre 1.

Harrassé par les journalistes concernant les rumeurs de “dopage” des Saurus de l’équipe et les plaintes de certains coachs sur leur violence insensée sur le terrain, le Commissaire de la LBBQ, propriétaire du Rex de Limoilou, a déclaré: “Bien sûr qu’ils sont dopés, bande d’imbéciles: ils ont été créés de toute pièce pour jouer à ce jeu. Qu’est-ce que vous croyez? Que je suis un type fair-play? Je suis un gobelin. Un Go-Be-Lin. La dernière chose que je souhaite, c’est une victoire honnête.”

We the Rive-Nord!

Victoire brutale du Rex sur les Soul Stealers

Un nombre incroyable de fans étaient présents lors de la première sortie des Soul Stealers de Deathpit Burg contre le Rex de Limoilou. Malheureusement pour les fans de la première heure des Soul Stealers, les Dinosaures de la Basse-Ville sont sortis en force, brutalisant les Morts-vivants pour compléter leur partie la plus violente en saison: 3-0 au tableau de score, et 4-1 pour les sorties sûres.

Après une première demie très serrée avec les Soul Stealers à l’attaque, Gloomfang la goule, portant le ballon et tentant une Esquive risquée au dernier tour pour plaquer le petit Skink Grant, s’est retrouvé à plat ventre en fond de zone du Rex. Grant s’est rapidement emparé du ballon pour compléter une course-remise à Hammond, assistant le premier point du Rex.

La seconde demie aurait pu être démoralisante pour les Soul Stealers, si ceux-ci avaient été pourvus d’une âme pouvant être démoralisée. Contrôlant le jeu sur le flanc droit et sécurisant un couloir solide, le Rex a marqué au tour 4 après quelques problèmes avec le ballon en fond de zone, Grant l’échappant deux tours d’affilée. Après avoir botté le ballon aux Soul Stealers, le Rex a profité d’une faiblesse dans la défense adverse et de problèmes en fond de zone pour désynchroniser les forces des Morts-vivant. Quelques blocages plus tard et Hammond marquait son 8ème toucher en saison, assisté une fois de plus par Grant.

Les fans du Rex ont pu apprécier une performance hors du commun de Gennaro le Saurus, manifestement beaucoup plus doué que les autres. Impossible à arrêter en début de partie et faisant deux sorties sûres en trois tours avant de faire pression sur le porteur du ballon et d’occuper une Momie pendant trois autres tours (au prix de quelques dents en moins…), il a finalement été stoppé par une Wight de l’adversaire et sorti du jeu avec le museau renfoncé de plusieurs centimètres dans le crâne. Il sera de retour sur le terrain pour la prochaine partie, quoique encore plus laid qu’avant.

We the Rive-Nord!

Le Rex de Limoilou l’emporte 2-1 sur le Club Vermine

Les quelques 15 000 fans s’étant déplacés lundi soir au Centre Vidéotron ont pu apprécier un match chaudement disputé placé sous le signe de la rapidité, de la violence, de la malchance et du meurtre. Avec une victoire de 2-1 qui le porte en tête du classement, le Rex de Limoilou a su démontrer une fois de plus son opportunisme, sa redoutable synergie, et le fait que l’équipe semble en ce moment tout simplement bénie par Nuffle.

Commençant à l’offense et profitant d’une percée dans les lignes de l’adversaire, le Rex se dirigeait vers un point sûr et une excellente position… jusqu’à ce que Dodgson le Saurus se plante en beauté en tentant une pointe de vitesse plutôt inutile. Les Vermines ont immédiatement profité de l’occasion en déstabilisant l’attaque du Rex. Une splendide agression coordonnée suivie d’une faufilade à la Skaven par l’étoile montante Skreetz Reezulz a permis aux Vermines de marquer en fin de demie.

Avec deux tours à jouer, le coach du Rex a opté pour une offensive rapide concentrée sur le flanc gauche. Après un blitz, un rapide ramassage, une remise et une course, le Rex est parvenu à construire une solide cage dans le territoire adverse, égalisant en fin de première demie devant une foule en liesse scandant très fort “We the Rive Nord!”, même si les joueurs sont des dinosaures qui ne comprennent rien à ce qu’ils racontent…

Le Rex n’a pas tardé à reprendre l’offensive en seconde demie, tabassant les joueurs du Club Vermine et infligeant plusieurs blessures importantes. Incapables de garder le contrôle du ballon devant la violence aveugle des Saurus et de Malcolm le Kroxigor, les rats désorganisés ont concédé un autre point. Avec quatre tours à jouer, le Club Vermine est passé bien près de créer l’égalité par une offensive rapide sur le flanc gauche. Un repli fantastique de Satler et Hammond a toutefois permis un blocage chanceux sur le porteur du ballon, entrainant la fin de l’offensive des Vermines.

Avec quatre sorties pour le Rex et une sortie d’équipe pour le Club Vermine (Lex le Skink s’est fait balancer un caillou par la foule), les fans en ont eu pour leur argent côté violence. Les Saurus semblaient particulièrement affamés, ravageant les petits rats comme s’ils ne portaient aucune armure.

Le Commissaire de la LBBQ, propriétaire de l’équipe, s’est adressé aux journalistes en conférence de presse après le match. Le gobelin a déclaré: “Ce sont des imbéciles et ils ont coûté trop cher, mais pour le moment au moins, ils font l’affaire.”

Le Rex de Limoilou l’emporte 3-0 contre Seth’s Bargain

Un second blanchissage pour les dinosaures de la Basse-Ville! L’équipe s’est montrée extrêmement opportuniste, comptant deux points en défense dans la première demie (Grant,Hammond), et un troisième dans la seconde (Satler). Un quatrième point aurait pu être marqué sans les maladresses dérisoires des Skinks de l’équipe vers la fin de la seconde demie. Le Seth’s Bargain a joué dûr, matraquant les Saurus à grands coups de poings de Momies et tapant à terre tout ce qui se trouvait sous son nez, mais cela n’a pas suffi.

Quoique violent, le match a vu la plupart des joueurs en ressortir indemme. Les fans n’ont pu apprécier qu’une sortie pour Malcolm le Kroxigor et une autre sortie de Ramsès la Momie. Après une série de jeux dangereux mais couronnés de succès, la chance de Grant lui est montée à la tête. Il s’est aventuré sur le bord bord du terrain, mais échappant la balle, il a été poussé par un squelette dans la foule en furie. Un fan en a profité pour lui ouvrir son petit crâne d’un coup de bock de bière; une blessure qu’il trainera jusqu’à sa mort (c’est-à-dire, probablement, d’ici quelques semaines).