Author: Philippe Groppi

Bilan de mi-saison pour les Coucous

Personne n’attendait quoi que ce soit de la part des Coucous de Limoilou cette saison. Une équipe sans propriétaire, sans entrainement et sans expérience, à peine financée… Rien pour laisser croire à autre chose que des massacres en série.

Or nous voici à la mi-saison et les Coucous présentent une fiche pour le moins étonnante. Certes, l’équipe n’a gagné qu’une seule fois, ce qui est pitoyable; mais en arrachant autant de nulles à leurs adversaires, les petits Halfelings ont définitivement démontré leur détermination. Cela sera-t-il suffisant pour les porter jusqu’aux séries?

Interrogé sur la question en conférence de presse, Perrin Plumpudding, coach de l’équipe, a déclaré: ” Nous jouons chaque partie comme si c’était la dernière. Les gars savent qu’ils peuvent laisser leur vie (ou à tout le moins un membre) sur le terrain. Ils savent que tout est plus gros qu’eux. Mais je vous assure: Nuffle lui-même n’arriverait pas à les empêcher de jouer à Blood Bowl. Hier encore, après la première demie, vous avez vu, il ne restait que nos trois arbres sur le terrain; l’entièreté de l’équipe avait été littéralement explosée par les Orques. Mais il ne leur a fallu que quelques minutes et quelques bocks de Bloodweiser avant de retourner se mettre sur la gueule.

Et vous avez vu la splendide manoeuvre de Bigg Baguette en fin de seconde demie? Encerclé par l’ennemi en attaque, il s’est emparé du ballon libre pour ensuite revenir vers Grandma et se faire lancer vers les lignes ennemies afin d’empêcher la Milice de marquer le point victorieux. Ça, mes journaleux, c’est ce que j’appelle du cran. Du vrai cran. Et c’est ce cran qui nous portera en série.”

Perrin Plumpudding a beau être enthousiaste et positif par rapport au reste de la saison, ce n’est pas le cas des analystes qui voient plutôt les Coucous comme devant éventuellement s’effondrer contre autant d’équipes plus fortes. Lors de son prochain match, l’équipe affrontera les Tombz Deadlings, la formation la plus meurtrière de la saison d’automne 2020. Les Coucous parviendront-ils à tenir le coup? Trouveront-ils le moyen de capitaliser sur la lenteur de leurs adversaires?

Les rumeurs sont également confirmées concernant l’emploi de nouveaux joueurs positionnels par les Coucous. Deux catchers professionnels de la NAF, Ozzie Ouimzie et Momo la Moquette, rejoindront la formation pour sa prochaine bataille. Le #7, Gus Guzzle qui s’était bravement taillé une place comme catcher amateur dans l’équipe, a été renvoyé par Perrin Plumpudding: “Il avait la grosse tête depuis son dernier point et demandait deux fois plus cher que les autres. Ozzie et Momo sont plus raisonnables”.

Hors-jeu: un gros merci à Alexandre Girard de la Milice pour m’avoir candidement révélé que les Halfelings ont été refaits par GW et que j’ai le droit de jouer des Catchers et des Heftys 🙂

Une quatrième nulle pour les Coucous; entrevue avec l’analyse Gontrand Ducaisson

Une nouvelle partie nulle pour Les Coucous de Limoilou, cette fois-ci face au Rônin. Un match précis, sans grande imprévisibilité ou revirement majeur. Les deux coachs ont disputé un match particulièrement technique, maintenant un équilibre des forces pour l’essentiel de la partie et marquant prudemment sur leurs demies respectives.

Jusqu’à présent invaincus, les Coucous commencent à étonner les analystes. Les Halflings se débrouillent certainement mieux qu’on l’attendait, mais il semble également y avoir des failles majeures dans leur jeu qui les empêche de rejoindre la victoire.

Notre analyste Gontrand Ducaisson, nain de son état et ancien arbitre de la NAF, répond aux questions des fans recueillies sur les réseaux sociaux:

Comment expliquez-vous le fait que les Coucous n’aient pas encore connu la défaite durant cette saison? Qu’est-ce qui empêche leurs adversaires de les pulvériser comme tous s’y attendaient?

GONTRAND DUCAISSON: Selon moi, si l’équipe est encore invaincue, c’est uniquement grâce aux trois arbres de l’équipe Grandma, Ol’Grumpy et Deeproot Strongbranch, qui se fait ces jours-ci une fortune sur le dos du club (il a joué les quatre matchs du début de la saison, et il en jouera certainement d’autres). Leur stratégie est simple et assez stupide, mais elle a l’avantage d’être relativement efficace; les arbres se campent au milieu du terrain et distribuent des baffes, gelant le jeu adverse et blessant les joueurs assez téméraires pour oser les marquer. L’adversaire doit alors choisir: jouer autour des arbres, ce qui limite ses options, ou investir suffisamment de joueurs pour jeter un arbre au sol et essayer de passer. Mais il y a toujours des Halflings dans les alentours pour gêner… Le tout produit une défense assez efficace pour empêcher l’adversaire de marquer trop de touchés, mais insuffisante pour assurer la victoire en empêchant complètement l’adversaire de marquer.

Plusieurs pensent que Deeproot Strongbranch serait plus investi dans l’entrainement de l’équipe qu’il n’y parait...

GONTRAND DUCAISSON: Certainement. Il a toujours aimé prendre le rôle de mentor. Avez-vous remarqué la spectaculaire amélioration de Ol’Grumpy et Grandma sur le terrain? La façon qu’a Ol’Grumpy de balayer le sol au niveau des jambe d’une seule droite fracassante; et le féroce coup de boule de Grandma; ce sont bien là des techniques de blocage employées par Deeproot depuis longtemps. Clairement, il leur a montré quelques-unes de ses bottes secrètes.

Les Coucous parviendront-ils à trouver la victoire dans cette saison? Sont-ils capables d’autre chose que de parties nulles?

GONTRAND DUCAISSON: C’est une bonne question. Selon moi, il pourraient bien gagner quelques matchs, pour autant qu’ils règlent leur problème d’attaque.

Les Halflings de l’équipe s’aventurent rarement très loin des arbres et ne montent à contact que lorsque cela est absolument nécessaire. Il préférent se masser autour des troncs pour empêcher les assistances, relever les arbres tombés et capitaliser sur les fautes de l’adversaire. Si l’équipe s’est avéré assez solide en défense, son jeu est souvent trop conservateur à mon goût, et je crois que c’est ce qui la retient en ce moment. On peut admettre qu’il y a de bonnes raisons à jouer de façon conservatrice lorsqu’on dirige une équipe de guenilles courtaudes, lentes et maladroites; mais à mon avis, les Halflings sont trop mauvais pour gagner sans prendre le risque… de perdre. Si elle veut gagner, l’équipe doit risquer davantage.

Croyez-vous qu’une équipe de la ligue soit en mesure de gagner contre les Coucous malgré la palissade de troncs qui garde l’équipe?

GONTRAND DUCAISSON: Oh, absolument. Les morts-vivants risquent d’éprouver quelques difficultés, rapport à la lenteur de leurs joueurs et à leur vulnérabilité aux arbres, qui écrasent sans problème même leurs meilleurs bloqueurs. Mais s’ils parviennent à gérer les arbres, ou si ceux-ci prennent trop souvent racine sur le terrain, ils pourraient se retrouver devant de belles opportunités. Le véritable danger pour les Coucous se trouve plutôt du côté des équipes rapides et agiles, capables de jouer les flancs sans problème et d’éviter les arbres. Pour cette raison, je pense que les Prancing Reavers, les Foutus Rats et la Cale sont en excellente position pour arracher la victoire aux Coucous.

Scandale dans le financement des équipes de la LBBQ! Le Commissaire rabroue les coachs

C’est intolérable! Inadmissible! Immoral! Même en tant que gobelin, je suis répugné par la corruption qui règne dans cette ligue. Tout pot-de-vin qui ne se finit pas dans une de mes (très grosses et très nombreuses) bourses m’apparait comme une injustice crasse.”

C’est ce qu’a déclaré en conférence de presse le Commissaire de la LBBQ (affectueusement surnommé Big Biz par les journalistes, le seul surnom que l’ombrageux Commissaire semble accepter) suite aux questions pressantes des journalistes concernant les récents dévoilements sur les irrégularités du financement des équipes dans la LBBQ.

Poursuivant sur sa lancée vitriolique, le Commissaire a promis une terrible rétribution aux coachs fautifs:

“S’il y aura des conséquences? Quelle question ridicule et stupide; encore heureux que plus rien ne m’étonne de la part de la troupe de journalistes incapables dont vous faites partie. Évidemment qu’il y aura des conséquences. D’abord, de solides amendes, parce que je préfère m’emplir les poches que les vider. Et si les coachs persistent dans leurs pathétiques tentatives d’arnaques, ou qu’ils n’embauchent pas immédiatement des comptables sachant compter jusqu’à 1,000… Eh bien disons que les affaires s’annonceront excellentes pour mes très bons amis du clan Eshin. Je n’ai pas d’autres commentaires.”

******

Après vérification des listes d’équipes, le Commissaire a constaté quelques irrégularités à corriger. Les coachs concernés sont tenus d’effectuer les modifications le plus rapidement possible à leurs listes.

Le Commissaire effectuera d’autres vérifications durant la saison, et ce de façon aléatoire et irrégulière. Pour ce coup-ci, il n’y aura pas de conséquences pour les coachs fautifs. En revanche, dès la prochaine vérification, des amendes seront imposées aux équipes sur le sauvage ratio de “un pour un”. Seul l’écart avec entre la TV inscrite et la TV réelle sera pénalisé.

Exemple #1: Les Coucous ont inscrit une TV de 980 K sur le site Internet. Après calcul rigoureux (qui lui prend du temps et qui le gonfle bien, soyons honnête), le Commissaire constate que l’équipe vaut 1,000 K. Les Coucous se voient immédiatement imposer une amende de 20 K et le Commissaire s’en met plein les poches.

Exemple #2: Les Coucous ont inscrit une TV de 680. Après vérification, le Commissaire constate que leur équipe vaut 620. Les Coucous se voient immédiatement imposer une amende de 60 K, mais il ne leur reste que 20K! Tant pis pour eux, car le Commissaire tient compte de leur dette. Les Coucous lui doivent 40K; tout profit de l’équipe sur d’autres parties sera retenu jusqu’à ce que la dette soit remboursée.

Il s’agit d’une décision sans appel du Commissaire. Si, pour une raison ou une autre, il y a litige sur un calcul et que quelqu’un s’oppose au jugement du Commissaire, un autre joueur d’expérience sera sollicité pour calculer la valeur de l’équipe en question. Son jugement sera absolument final.

******

C’est simple de bien calculer la TV: Rerolls + Staff members + Popularité + Valeur de base des joueurs + Valeur des skills = TV. Autres conseils:

  • Notez que vous pouvez avoir autant d’argent dans votre trésorerie que vous le voulez: cela n’affecte pas votre TV dans cette ligue (contraire à la version en ligne de Blood Bowl).
  • Inscrivez la valeur de chaque élément bien en évidence. Par exemple, si vous avez trois rerolls valant 50K chacun, inscrivez: Relances: 3 (150K). Ça vous aidera à ne pas l’oublier quand vous recalculez.
  • Recalculez toujours toute votre équipe après avoir effectué des modifications.
  • Si vous hésitez, demandez à un joueur d’expérience ou au Commissaire lui-même de vérifier vos finances.

******

MODIFICATIONS À EFFECTUER:

Les Foutus Rats

  • Joueur #1 : Devrait valoir 110K
  • Joueur #2 : Devrait valoir 110K
  • Joueur #3 : Devrait valoir 130K. Inscrire le skill « Weeping Dagger »
  • Joueur #4 : Inscrire le skill « Weeping Dagger »
  • TV révisée: 1,110,000 GP

Mirkhul’s Revenge

  • Joueur #1 : Devrait valoir 120K

Les Avariés de Vanier

  • Joueur #8 : Devrait valoir 100K
  • Joueur #13 : Devrait valoir 160K
  • TV révisée: 1,140,000 GP

La Cale

  • Équipe injouable, mettre la liste à jour. Ce qui est affiché est une équipe à 1440 TV. As-tu oublié le reboot Francis? 😉

Les Coucous de Limoilou

  • (J’ai révisé ma propre fiche sans y trouver d’erreur, mais je vous invite à la vérifier souvent! N’importe qui peut m’imposer une amende n’importe quand si il découvre une irrégularité sur ma fiche: le Commissaire n’a pas le droit à l’erreur!)

Le D.C.D.

Flawless! Bravo!

La Milice :

Flawless, Bravo!

Les Prancing Reavers

Flawless! Bravo!

Les Rescapés

  • Joueur #10: inscrire bonus d’agilité parmi les skills
  • Joueur #12: inscrire bonus d’agilité parmi les skills
  • Joueur #13 : Devrait valoir 170K
  • TV révisée: 1,140,000 GP

Le Rônin

  • Popularité à 1: est-ce une erreur? Après quatre matchs de joués dont une victoire et une nulle, elle est nécessairement au moins à 2, car on ne peut avoir moins de 2 sur 2d6…
  • TV révisée: 1,200,000 GP (+1 popularité)

Le Motorosaurus

Flawless! Bravo!

Champions of Death

  • TV révisée : 1,230,000 GP

Tombz Deadlings

  • Joueur #8 : inscrire le bonus de +1 mouvement dans les skills

Entrevue avec Arthur Bulgur

Arthur Bulgur pose pour les journalistes à la fin du match

Arthur Bulgur, Capitaine des Coucous de Limoilou, s’est distingué hier lors d’un match chaudement disputé contre le terrible Motorosaurus. Mis K.O. en première demie durant une attaque dévastatrice des Lizard-Karen, il est revenu pour la seconde demie avec le feu dans l’oeil et la rage dans les bottines.

Jim: Arthur Bulgur! Quel plaisir de vous avoir avec nous ce soir sur Cabalvision. Ce n’est pas souvent que nous recevons des Halflings en studio. Ne vous asseyez pas trop près de Bob; il n’a pas encore soupé.

Bob: Tss tss! Je sais me tenir près des joueurs, même lorsqu’ils sont aussi dodus et qu’ils sentent bon la saucisse de veau.

Jim: Alors; racontez-nous ce merveilleux touché qui a créé l’égalité!

Arthur: (tousse, tousse) Avec plaisir! Eh bien, je me relevais à peine du coup sur le crâne reçu en première demie et j’avais très envie de leur redonner la monnaie de leur pièce. Il ne restait que quelques minutes à jouer. J’ai dis aux gars de faire comme à l’entrainement et de jouer le côté, derrière Grandma, Ol’Grumpy et Deeproot.

Jim: Un déploiement très agressif pour une équipe de bras cass… je veux dire, de petits Halflings! Le Motorosaurus aurait bien pu punir cette attaque ambitieuse avec un bon botté.

Arthur: C’est bien vrai! Mais ce petit Skink a botté bien trop fort hors du terrain et le coach m’a fait remettre le ballon. Je me suis dit; “Arthur, c’est ta chance. Il faut montrer aux gars comment on marque à ce jeu!” Deeproot Strongbranch a ouvert le passage et je me suis infiltré avec les potes.

Jim: Tout le monde était persuadé à ce moment que vous vous feriez écraser par le repli défensif des Saurus de l’équipe.

Arthur: Oui, j’ai bien cru que j’allais me faire dévorer. Mais les potes étaient là pour couvrir ma course.

Jim: Je peux vous garantir que plusieurs de vos équipiers ont vu ce replis défensif de très près… Le stade entier a tremblé sous la charge de Karen le Kroxigor. Trois joueurs sont encore à l’hôpital dans un état critique.

Arthur: Possible. En tous les cas, les potes m’ont protégé juste assez pour que j’avance à toutes jambes! Il y a bien un ou deux monstres qui m’ont frôlé, mais j’ai tout de même réussi à m’échapper sur le flanc droit et à marquer. Hehehe!

Jim: Votre premier toucher en carrière, n’est-ce pas?

Arthur: Oui, tout à fait.

Jim: Eh bien, félicitations encore une fois! Nous espérons voir d’autres jeux désespérés de la sorte dans l’avenir! N’est-ce pas Bob?

Bob: Certainement, Jim. Et encore davantage si ces jeux se terminent par un mort que je puisse grignotter.

Grandma, Arthur Bulgur et Ol’Grumpy, étoiles du match.
Notez le Saurus frustré en arrière-plan.

Lancement de la saison Automne 2020

LBBQ
Pila nostra est religio

La saison Hiver 2020 s’est terminée en queue de poisson, mais celle de cet automne promet d’être épique! Après un “Reboot” complet de la ligue, nous voici avec un nouvel alignement d’équipes. Avec 13 coachs au total, les fans de Blood Bowl de Québec auront de quoi s’en mettre plein la vue!

Voici tous les détails concernant le déroulement de la prochaine saison.

***

ÉQUIPES INSCRITES

13 équipes sont inscrites pour la prochaine saison. Vous pouvez consulter les statistiques et l’histoire de chaque équipe sur le site: suffit de cliquer sur le nom de l’équipe recherchée.

DÉROULEMENT DE LA SAISON

La saison débute officiellement le 13 juillet 2020. Chaque coach doit jouer au moins une fois contre tous les autres pour compléter sa saison régulière, pour un total de 12 matchs classés. Je vous rappelle que les matchs amicaux sont désormais sans effet sur votre équipe.

La saison régulière se terminera le 15 novembre 2020.

Advenant le cas où un coach se retirerait de la compétition, le nombre de matchs à jouer sera maintenu, sans autre conséquence pour les autres coachs de la ligue. Le match à jouer pourra l’être contre n’importe quelle autre équipe de la ligue. Notez que deux coachs ne peuvent s’affronter plus de deux fois pour des matchs classés lors de la même saison.

FICHE D’ÉQUIPE

Votre fiche d’équipe doit être créée sur le site avant de jouer votre premier match. Si vous éprouvez des difficultés avec vos accès, contactez le Webmestre de la LBBQ, Olivier Lord, sur le groupe Facebook de la ligue.

La fiche d’équipe doit être remplie sur le site et mise à jour le plus rapidement possible après chaque partie.

Apportez une version papier de votre feuille d’équipe à jour à chaque partie et si possible une copie pour votre adversaire.

La séquence d’après-match (Blood Bowl Almanac, p.56-57) doit être complétée en compagnie de l’adversaire après chaque match. Si un joueur monte de niveau, ses dés d’expérience doivent être jetés devant le coach adverse. Le joueur n’a pas à décider immédiatement de la compétence qu’il allouera au joueur: il peut pour cela attendre la mise à jour de sa fiche d’équipe.

ENREGISTREMENT DES RÉSULTATS

Publiez vos résultats sur le groupe Messenger de la LBBQ après chaque match en suivant le format suivant:

  • Nom de votre équipe et nom de l’équipe adverse
  • Touchés marqués / Touchés concédés
  • Sorties sûres infligées (CAS de votre équipe) / Sorties sûres subies (CAS de l’adversaire)

TROPHÉES DE LA SAISON AUTOMNE 2020

Trophées aux coach:

  • La Coupe Cartier
    • 1ère place: 100 000 GP + Coupe Jacques Cartier (en projet…)
    • 2ème place: 60 000 GP
    • 3ème place: 30 000 GP
  • Coupe Frontenac: Meilleur coach (+5 SPP au joueur de son choix)
  • Coupe du Pionnier: Meilleur coach junior (+5 SPP au joueur de son choix, + 30 000 GP de Bourse Blood Bowl)
  • Coupe Casgrain: Plus grande amélioration (+5 SPP au joueur de son choix)

Trophées aux joueurs:

  • Coupe Lévesque: Joueur le plus utile à son équipe (+ 10 SPP)
  • Coupe Riel: Joueur le plus brutal (+5 SPP)
  • Coupe Richard: Meilleur compteur (+5 SPP)
  • Coupe Latraverse: Vote des fans (+5 SPP)

NOTE À TOUS: il se trouve que le Commissaire ne prendra pas le temps de crafter des trophées, parce qu’il n’est pas très bon à cela. Cependant, si un coach désire faire don de trophées à la Ligue, le Commissaire promet de leur faire une paint job du dimanche! 🙂

Ligue de Blood Bowl de Québec: lancement de la saison Hiver 2020

LBBQ
Pila nostra est religio

Après une première saison aussi épatante que lucrative (pour le Commissaire, à tout le moins), la LBBQ a montré qu’il est possible, en quelques mois, de changer le monde par l’amour du sport.

La fièvre pour le Blood Bowl surpasse toutes celles que le Québec a connu par le passé, du hockey au souverainisme en passant par Wilfred le Bouthiller et la crise d’Oka. En effet, si la culture Blood Bowl est désormais omniprésente au Québec, c’est surtout à cause des résidents de la ville. Certes, il y a bien quelques Skavens et quelques Orks dans les hordes de fans, mais le gros est constitué d’authentiques Québécois et Québécoises. Suite à la dernière saison de la LBBQ, la ville de Québec est désormais reconnue comme la Mecque du Blood Bowl en Amérique!

À chaque match officiel, la Vieille Capitale explose sous le contrecoup d’émeutes monstrueuses et de casses historiques. La dernière saison a été à bien des égards catastrophique pour la ville. Des hooligans de tout poils déferlaient après chaque match dans les rues de Québec, brisant et buvant tout ce qui se trouvait sur leur route. Presque le quart du quartier Limoilou est parti en fumée à cause des incendies allumés par les fans du Rex après chaque victoire au Centre Vidéotron. Le Traversier Lomer-Gouin a fait l’objet d’attaques constantes de fanatiques anti-Slann jurant que les joueurs de la Cale sont des “Êtres venus de l’espace pour dominer toutes les races de la Terre.” Les cimetières ont été pillés par des pseudos-nécromanciens désireux d’intégrer des “ligues de garage” (le Street Bowl est de plus en plus populaire dans Vanier et Limoilou!). Sans oublier les dizaines de Yétis qui ont débarqué du Nord du Québec pour assister aux matchs des Fistons, puis se sont installés près de la ville pour procéder à dévorer tranquillement les citadins la nuit venue.

Le plus inquiétant, toutefois, relève de tous ces incidents apparemment sans lien, de toutes ces sombres rumeurs que personne ne peut confirmer tout à fait. La ville connaîtrait une infestation sans précédent de vermine difforme et disproportionnée… et une vague d’enlèvements de bébés… et de gens qui disparaissent silencieusement dans la nuit glaciale. Certains prétendent même que l’eau des aqueducs a un goût étrange et acide; que dans certains quartiers, la neige brille d’une étrange lueur verte fantomatique; et que leurs enfants font chaque nuit des rêves horrifiants dans lesquels ils voient des nuées d’hommes-rats grotesques grouillant sous Québec, plein de rancoeur et de haine aveugle, attendant l’heure de jaillir de leurs galeries puantes pour se venger de l’humanité qu’ils détestent plus que tout.

Qu’à cela ne tienne: rien ne compte plus maintenant pour Québec que le début de la prochaine saison de la LBBQ! Les fans sont au bord de la psychose collective. Plusieurs coachs d’expérience sont de retour pour disputer la Coupe Cartier. La plupart ont vendu leur équipe dans le Vieux Monde pour recruter du sang frais, mais certains ont décidé de continuer avec le même club.

En plus des vieux routiers du circuit, la LBBQ accueille cette saison des coachs recrue avides de faire leurs preuves. Ces nouveaux coachs ont vu leur équipe entièrement financée par le Commissaire de la LBBQ. “Il faut toujours prendre soin de la relève, a déclaré le Commissaire en conférence de Presse, surtout quand elle nous rapporte beaucoup, beaucoup d’argent facile. La relève a toujours tendance à mal lire les petits caractères dans le bas des contrats. Héhéhé!”

***

ÉQUIPES INSCRITES

En date du 11 janvier 2020, 12 équipes sont inscrites pour la prochaine saison:

  • Mathieu Labrecque: All S’More, Chaos
  • Pascal Roulet: Les Bourrés, Ogre
  • Francis Boudreau: La Cale, Slann
  • Thomas Bogiaris: Les Cogneurs de chez Jos Dion, Humain
  • Samuel Ferron: Les Crocs Bleus, Homme-Lézard
  • Philippe Groppi: Les G-Skins, Ork
  • Sabrina Emond: Les Misérables, Skaven
  • Olivier Lord: Les Pissenlits, Elfes des bois
  • Frédéric Jean: Les Rabajoies, Ork
  • Tristan Labrecque: Les Vermines, Skaven
  • Pier-Samuel Goulet-Côté: Les Soul Stealers de Deathpit Burg, Shambling Undead
  • Steeve Sergerie: Les Rafales, Ork

DÉROULEMENT DE LA SAISON

La saison débute officiellement le 11 janvier 2020. Chaque coach doit jouer au moins une fois contre tous les autres pour compléter sa saison régulière, pour un total de 11 matchs. Vous pouvez néanmoins jouer autant de parties compétitives que vous voulez, contre qui vous voulez; suffit d’organiser votre partie via le groupe Facebook de la ligue!

La saison régulière se terminera le 15 mai 2020.

Si vous souhaitez vous retirer de la compétition, chaque équipe n’ayant pas joué contre vous obtiendra deux JPV tirés au hasard et deux gains en argent (1d6), comme lors d’une concession de partie.

FICHE D’ÉQUIPE

Votre fiche d’équipe doit être créée sur le site avant de jouer votre premier match. Si vous éprouvez des difficultés avec vos accès, contactez le Webmestre de la LBBQ, Olivier Lord, sur le groupe Facebook de la ligue.

La fiche d’équipe doit être remplie sur le site et mise à jour le plus rapidement possible après chaque partie.

Apportez une version papier de votre feuille d’équipe à jour à chaque partie et si possible une copie pour votre adversaire.

La séquence d’après-match (Blood Bowl Almanac, p.56-57) doit être complétée en compagnie de l’adversaire après chaque match. Si un joueur monte de niveau, ses dés d’expérience doivent être jetés devant le coach adverse. Le joueur n’a pas à décider immédiatement de la compétence qu’il allouera au joueur: il peut pour cela attendre la mise à jour de sa fiche d’équipe.

ENREGISTREMENT DES RÉSULTATS

Publiez vos résultats sur le groupe Messenger de la LBBQ après chaque match en suivant le format suivant:

  • Nom de votre équipe et nom de l’équipe adverse
  • Touchés marqués / Touchés concédés
  • Sorties sûres infligées (CAS de votre équipe) / Sorties sûres subies (CAS de l’adversaire)

TROPHÉES DE LA SAISON HIVER 2020

Trophées aux coach:

  • La Coupe Cartier
    • 1ère place: 100 000 GP + Coupe Jacques Cartier (en projet…)
    • 2ème place: 60 000 GP
    • 3ème place: 30 000 GP
  • Coupe Frontenac: Meilleur coach (+5 SPP au joueur de son choix)
  • Coupe du Pionnier: Meilleur coach junior (+5 SPP au joueur de son choix, + 30 000 GP de Bourse Blood Bowl)
  • Coupe Casgrain: Plus grande amélioration (+5 SPP au joueur de son choix)

Trophées aux joueurs:

  • Coupe Lévesque: Joueur le plus utile à son équipe (+ 10 SPP)
  • Coupe Riel: Joueur le plus brutal (+5 SPP)
  • Coupe Richard: Meilleur compteur (+5 SPP)
  • Coupe Latraverse: Vote des fans (+5 SPP)

La Finale: Coupe de la Capitale 2019

C’est devant une assistance monstre et complètement survoltée que le Rex de Limoilou et les Fistons ont disputé vendredi le match de la finale de la Coupe de la Capitale. La partie n’était même pas encore commencée qu’on comptait déjà plusieurs dizaines de morts dans les gradins entre les hooligans des deux équipes. Nuffle faisait déjà sentir sa présence dans le stade Vidéotron, animant les fans et les joueurs d’une fièvre meurtrière et fanatique sans précédent.

Gagnant le tirage, le coach des Fistons a décidé de démarrer avec son équipe en attaque. Après un botté du Rex des suivi d’un blitz de défense mal coordonné, les gros cogneurs des Fistons n’ont pas tardé à imposer leur loi sur le terrain à grand coup de griffes, de gifles magistrales et de tronçonneuse (le joueur étoile Helmut Wulf a fait de l’excellent boulot tout au long de la première demie). Complètement désemparés devant une pareille brutalité, les Saurus du Rex se sont effondrés, laissant aux Skinks le soin de bloquer l’offensive de l’adversaire.

Au bout de quelques tours de défense désespérée, le point semblait assuré pour les Fistons­; c’était sans compter les plans biens précis du grand Nuffle. Jaillissant de la zone adverse pour un repli de la dernière chance, Hammond le Skink a fonçé tête baissée dans le porteur du ballon bien plus gros que lui, le faisant miraculeusement trébucher sur le bord du terrain (deux dés contre: DOUBLE SKULL * “Je vais prendre une relance.” * POW POW).

Il se trouve qu’un grand fan du Rex était juste là, sur le bord du terrain. Prenant le ballon sur le bord de la ligne des buts, il a littéralement tenté une passe à Satler qui se trouvait en milieu de terrain, isolé de la défense adverse. Le Skink s’est emparé du ballon et les Fistons, pris à contre-pied, n’ont eu d’autre choix que de demander au Magicien employé pour la partie de foudroyer le malheureux Satler.

La suite s’est passé très vite. Comment Satler a-t-il fait pour encaisser l’éclair, se relever, saisir le ballon sous le nez des défenseurs et se faufiler entre eux jusqu’à la ligne des buts? Ce qui n’était qu’une manoeuvre désespérée de la dernière chance s’est transformé en un Touché pour le Rex au 8ème tour de la première demie.

***

Malgré un point (ridiculement chanceux) d’avance, la suite s’annonçait très mal pour le Rex en début de deuxième demie avec un désavantage numérique de trois joueurs. Après une attaque éclair peu décisive du Rex et un excellent repli défensif des Fistons, la position se retrouva à nouveau à avantage des nudistes. S’acharnant sur les Saurus et les sortant un à un du terrain, les Fistons ont habilement maintenu la pression jusqu’à forcer une manœuvre trop agressive du coach du Rex. Après quelques Esquives maladroites de la part des Skinks, les Fistons ont sécurisé le ballon tout en cassant la figure de deux joueurs supplémentaires.

Avec deux Skinks et un Saurus sur le terrain, tout le monde voyait déjà le Rex défait en prolongation. Mais Nuffle avait en tête de donner une finale invraisemblable à cette première saison de la LBBQ.

Après avoir misérablement échoué à ramasser le ballon, les Fistons avaient encore un tour pour le faire et marquer. Et c’est là que l’impossible s’est produit. Le Skink recrue Tim, présent depuis le début de la saison mais avec seulement un Touché à son actif, a décidé qu’il était temps pour lui de jouer les héros. À moins que Nuffle lui-même ne l’aie oint, en cet instant précis et crucial, de sa Très Sainte Bénédiction? Sous un crescendo d’acclamations, Tim a successivement Esquivé 5 ou 6 fois, ramassé le ballon sous les yeux ébahis de trois Fistons en furie (6 Naturel sans relance!!!), puis esquivé encore deux fois pour venir se placer en milieu de terrain.

Avec un seul tour à jouer, les Fistons devaient coucher le petit Tim, et tout indiquait qu’ils allaient y arriver pour ensuite tenter de ramasser le ballon et égaliser la marque (puis détruire le Rex en prolongation à 11 contre 3). Mario Lagrogne l’Ulfdenhar, assisté de plusieurs nudistes s’est lancé sur le malheureux Tim avec l’intention très nette de le dépecer séance tenante pour le punir de son insupportable chance. C’est à ce moment que, pour une troisième fois dans la partie, Nuffle est intervenu directement pour protéger la victoire du Rex en rendant le petit Tim complètement insaisissable. Après deux blocages à trois dés, il était encore debout: il venait de sauver à lui seul la victoire (et la saison) du Rex.

Le petit Tim jouant les héros au Tour 8 de la seconde demie.

***

Questionné en conférence de presse sur le cours complètement extraordinaire de la partie et sur l’intervention manifeste de Nuffle à plusieurs reprises, le Commissaire, propriétaire du Rex de Limoilou, a déclaré aux journalistes:

“On voit bien que vous ne connaissez rien à Blood Bowl, les bleusailles. La chance ou la malchance viennent de Nuffle, tout le monde sait cela, mais ce ne sont jamais que les coachs qui composent avec les événements. Un bon coach aura souvent l’air chanceux, mais c’est surtout parce qu’il s’arrange toujours pour minimiser les conséquences de ses malchances et maximiser les résultats de sa chance. J’ajouterais: lorsque la seule option qui vous reste est une option désastreuse, jouez-la sans hésiter. Vaut mieux une probabilité infime de réussite qu’un gros zéro pointé.

Tim, Wu et Satler étaient les seuls joueurs du Rex encore conscients à la fin de la partie. Les voici célébrant leur victoire devant la Coupe de la Capitale.

Finales: Coupe de la Capitale

Après la victoire des Fistons et du Rex sur leurs adversaires en demi-finale, les fans des deux équipes attendent avec impatience le match final de la Coupe de la Capitale qui doit se dérouler dans les deux prochaines semaines.

Les Fistons ont disputé un match acharné contre la Cale, digne de la rivalité entre les deux coachs émérites. Malgré leurs muscles et leur nudité provocante, les Fistons n’ont pas réussi à écraser les grenouilles de l’espace comme le prévoyaient certains analystes; après 16 tours de jeu, la marque était toujours de 1-1. Il aura fallu aux Fistons plusieurs tours de prolongation pour réussir à marquer le point victorieux devant une foule au bord du délire.

Le Rex, de son côté, a confronté des Vermines plus déterminées que jamais. Deux joueurs étoiles, les frères Glart, ont été embauché par le coach pour l’occasion. Malgré les muscles en plus et la détermination sans faille des Gutter Runners, les Vermines n’ont pu parvenir à réduire le Rex au silence. Après un point final des Vermines au tour 16, la marque finale affichait 4-2 pour le Rex, qui a toutefois subi un revers au niveau des sorties sûres (1 CAS pour le Rex, 2 CAS pour les Vermines).

Qui, des Fistons ou du Rex, emportera chez lui la première coupe de la Capitale? Une finale à ne pas manquer!

Coupe de la Capitale: demi-finales

Après une saison mouvementée et plus de 40 matchs joués (amicaux et compétitifs), quatre équipes ont réussi à se hisser en tête du classement.

En quatrième position, le Club Vermine, avec une fiche de 4 / 3 / 1 (13 points). Malgré de sévères revers de la part de Nuffle tout au long de la saison, les Skavens d’Olivier Lord sont parvenus à rejoindre les finales. Certes, plusieurs rats auront été dépecés dans le processus, mais plus rien de cela ne compte maintenant. Le Club Vermine est plus que jamais déterminé à faire payer son hubris au Rex de Limoilou. Plusieurs analystes placent les Vermines en favori pour le match de demi-finale: l’équipe jouera pour la première fois au maximum de sa force contre le Rex et leur coach est bien plus expérimenté.

En troisième position, La Cale du Traversier Lomer-Gouin, avec une fiche de 6 / 3 / 0 (18 pts). Les grenouilles extraterrestres de Francis Boudreau en ont fait voir de toutes les couleurs à leurs adversaires, bondissant en tous sens vers la victoire dans la plus complète imprévisibilité. Avec 16 touchers en 9 parties, la Cale a bien démontré sa complète maîtrise du jeu de balle. L’équipe a cependant peiné contre les Fistons, contribuant à une vieille (mais saine!) rivalité entre les coachs des deux équipes. La Cale parviendra-t-elle à couler les rêves de ses Némésis en bobettes?

En seconde position, les Fistons, avec une fiche de 8 / 0 / 1 (25 pts). Aussi dangereux qu’agiles, les Fistons de Pascal Roulet ont marqué beaucoup de points (16 TD) et pété beaucoup de gueules (26 Sorties Sûres en saison), ce qui, à Blood Bowl, est la recette même du succès. L’équipe est immensément populaire à Québec, autant chez les fans que chez les analystes, qui la placent favorite pour la Coupe de la Capitale. En effet, quoique l’équipe n’aie jamais affronté le Rex, chacun s’entend pour dire que le coach des Fistons est de loin le plus expérimenté. Par ailleurs, si les deux équipes ont des statistiques semblables pour la saison, il est à noter que les Fistons, eux, ont exécuté tout cela… en sous-vêtements!

En première position, le Rex de Limoilou, avec une fiche de 9 / 0 / 0 (27 pts). Le moins que l’on puisse dire, c’est que personne ne s’attendait à une pareille explosion de la part des dinosaures de la Basse-Ville. Jusqu’à présent, Nuffle était de leur côté, et leur coach, Philippe Groppi, a su tirer profit de ces opportunités. Mais le Rex est bien connu de ses adversaires, et son coach est le moins expérimenté d’entre les quatre équipes. L’équipe est déjà passé bien près de la défaite lors de ses deux matchs contre le Club Vermine. Réussira-t-elle à triompher une fois de plus des Skavens, ou s’effondrera-t-elle comme un soufflé au fromage raté?

Les demi-finales et les finales se joueront au cours des deux prochaines semaines. Ne manquez pas la conclusion de cette première saison de la LBBQ sur CabalVision!

Blitz de fin de saison!

Le phénomène Blood Bowl a pris des proportions incroyables dans la Vieille Capitale au cours des derniers mois. Après des siècles d’humiliation et de saccage de leur identité nationale, il est clair que les Québécois étaient prêts pour le défoulement unique du Blood Bowl!

Jadis tranquille et bourgeoise, la ville de Québec est désormais le repaire d’immenses bandes de hooligans fanatiques qui font la loi dans les rues, scandant des slogans et s’abreuvant de Bloodweiser jusqu’aux petites heures du matin. La jeunesse de Québec s’est mise au Blood Bowl avec encore plus d’abandon qu’à Pokemon-Go. Alors que les Milléniaux d’Amérique en sont encore au PlayStation 4, à Instagram et aux gentils plaisirs du polyamour non-genré, ceux de Québec se Bloquent brutalement dans les ruelles, Esquivent sous les insultes de leurs congénères et se tuent en Mettant le Paquet sur la pelouse humide.

La fin de la saison approche et Québec veut encore plus de sang!

***

Le Commissaire a dévoilé récemment les détails sur le déroulement de la demi-finale de la Première Coupe de la Capitale. Chaque équipe affrontera une équipe de la division adverse tirée au hasard. Les deux équipes finalistes s’affronteront dans un match unique pour la Coupe de la Capitale.

Le Rex, les Fistons et la Cale sont déjà qualifiés pour les finales. Cependant la lutte est encore chaude dans la Basse-Ville pour la seconde place. Les Vermines et les Foutus Rats sont favoris, mais un revers pourrait bien se produire suivant une bonne performance des Soul Stealers.

Le Rex de Limoilou et les Fistons parviendront-ils à compléter une saison sans défaite dans leurs divisons respectives? Les Soul Stealers remonteront-ils la pente jusqu’aux finales?

LET’S BOWL!