Author: Alexandre Girard

Bernie : les grands Interviews

Nous avons retracé les responsables des récents déboires de la Milice

Par Bernie Skavanders , bloodbowlquebec.com

Le visage de l’incompétence

Bernie : Dés verts, on vous accuse d’être en partie responsables des sorties infructueuses des miliciens. Des commentaires ?

Dés : (…)

Bernie : Les Orcs sont des gaillards costaux et fort, et malgré tout ils se font dominer chaque partie au niveau des sorties de terrain, est-ce que votre maigre contribution en est la conséquence ou la cause?

Dés : (…)

Bernie : Bien sur l’agilité de ces gros stiffs vert est discutable, mais ce n’est pas l’objectif de cet interview. On parle ici de melée, combat corps-à-corps, baston, bloc, POW! Les adversaires tombent, nos Blitzeur s’en chargent habilement. Je ne vois personne se plaindre du travail de vos cousins les Dés bleus.

Dés : (…)

Bernie : Holala. Restez polis quand même.

Dés : (…)

Bernie : Ah oui? Eh bien j’ai des nouvelles pour vous, selon une très bonne source, vous seriez remplacés pour la prochaine rencontre.

Dés : (…)

Bernie : Absolument, l’équipe donnerait une chance à d’autres de faire valoir leur jets. Même que des renforts d’Europe aurait été commandés. Nul ne sait leur date d’arrivée.

Dés : (…)

Bernie : C’est comme on dit; “You get what you paid for“.

Dés : (…)

Bernie : Ah oui? Bon débarras dans ce cas.

Peu loquaces ces dés.

Donc 2 parties, une défaite (0-1) et une nulle (1-1), 4 joueurs clé manquent le prochain match et LE PEUPLE en beau fusil. Ça sent la révolution…

Première victoire!

Bonjour fan de Blood Bowl! Bernie Skavanders ici pour vous parler de la rencontre Milice – Tombz Deadlings

Sans victoire, les Deadlings ont tout de même le mérite d’être l’équipe la plus dangereuse de la LBBQ avec 9 CAS depuis le début de la saison. Les Orcs n’avaient qu’à bien se tenir!

Le piliers de l’équipe sont les jumeaux momies Farador et Memphis, qui forment un mur impénétrable au milieu de la défensive morte-vivante.

La Milice devait composer avec la mort du goblin Faz Talleyrand et la blessure au blitzeur Gilaktug D’Artois. Ils firent donc appel à deux mercenaires linemans ainsi qu’aux services du Bombardier étoile Boomer Dripplesnot pour une deuxième partie consécutive. Le corsaire explosif se mériteras peut-être son propre uniforme milicien si ça continue!

En début d’engagement, la Milice réussit quelque blocs clé pour créer une brèche dans la défensive des Tombz et le Thrower Tarod D’Orleans s’échappe vers le sideline en compagnie d’une modeste escorte. Malheureusement, les révolutionnaires toujours sans coach sous-estimèrent la mobilité et la vitesse des Deadlings. Sans perdre de temps, Steve, Danny et Axel entourent Tarod et son escorte Derthag Roux. Sans perdre de temps, le Revenant Bobby pousse le porteur dans la foule, qui retournent le ballon en territoire undead. Malgré un bel effort de Vagrungag Brissot de se rendre au ballon, il ne peut compétitionner avec la vague de goules enragées qui permettent à Danny de récupérer la balle et se sauver seul en territoire Milicien. À pleine vitesse, la goule se retourne la tête pour situer une potentielle menace et perd pied, balle et conscience. Le désastre est évité pour les Orcs.

En deuxième demie, une mêlée éclate en millieu de terrain, et les revenants décident d’assister leur comparses de ligne au lieu de protéger la balle, Nuffle décide donc de faire une fleur aux Orcs et Steve manque le pick-up, laissant la balle sans protection. Les blitzers Lafayette et Brissot s’installent près de celle-ci et la mêlée se déplace à proximité.

Résultat Post-mêlée, avec Jojin Robespierre dans son habituel état végétatif.

Les braves Orcs utilisent leur hargne et la malchance de leurs adversaires pour se sortir de cette mêlée avec le ballon. Les Black Orcs, menés par Xutag Roland, deviennent alors les closer de cette partie et frappent violemment tout ceux qui tiennent encore debout, jusqu’à la fin de l’engagement. Similaire à la semaine passée, D’Orléans prend tout son temps pour marquer peu avant le sifflet final.

Milice 1 – Tombz Deadlings 0

Début en dent de scie!

Bienvenu amateurs de blood bowl-baston! Ici Bernie Skavenders avec le reportage-pertedetemps sur la nouvelle équipe-ramassitdebonrdjen La Milice orque!

Après une fin de saison décevante-absente dans la KSGL, j’ai été assigné comme agent libre-gimcrack à cette nouvelle bande de paux vertes révolutionnaires! Lisez ma chronique chaque semaine-oupas sur Bloodbowlquebec.com!

Les miliciens recevaient cet après-midi les Ronins, guérriers sans honneurs-pitié, qui ont déjà une victoire-vollée à leur fiche! Les Neophytes Orques en avait pour le soupe, car leurs adversaires-ennemis sont dirigés par nul autre que le légendaire-quandmême Percy Molson, un coach d’une grande expérience-garderobe.

La coach-matrone de La Milice, la Vierge Rouge, était nowhere to be found, probablement perdue dans la malle entre la Chine et l’île des singes (Singe Île. Saint-Gilles. La pogne-tu?)

C’est sous une température clémente que se lance la première offensive-offensive milicienne. Comme fu (…body was comme fu fighting) le cas pour la majorité du match-borefest, les blockeurs verts furent poli avec leurs blocs, préférant repousser-flatter gentiment leur opposants. Heureusement, la STAR-arabais Boomer Dripplesnot fit rapidement sentir sa présence, ses 2 premières BOOMBA! (…sensuel…) mirent à pied 5 Ronins plus rapidement que le CN en temps de pandémie 😥. La joute de Boomer se finit par contre assez rapidement à l’infirmerie (worth it). Après une réplique franche à un blitz franchement honteux du BoB Xutag Roland, le Ronin réussi à faire perdre la balle à Tarod D’Orléans et le Blitzeur-agrandesoreilles Nura Naizen s’empare du ballon et s’élance seul vers la zones des buts, profitant ainsi de la lenteur-duuuh des Orcs.

Début de deuxième engagement, le troll Jojin Robespierre tente de lancer le goblin Faz en direction de la cage-ofolle Ronine mais au beau millieu de son élan, reçoit dans l’œil un des fameux moustique-balledegolf de l’Îles des Singes, échappe-fumble Faz et le malheureux goblin-émérite attérit sur la caboche. Sploush-clok mort. Il n’en faut pas plus pour attiser la flame de Jojin, déçu que les civières aient amenés le corps de son ami-lunch au vestiaire. Même entouré de Ronins il réussi à mettre KO le samurelf Naizen, libérant la balle pour être récupéré par D’Orléans, qui trotskyna lentement vers la zone payante. Le vent dans les voiles, les troupes miliciennes ne furent qu’une bouchées des Asiatiques restants.

Verdict final, 1 – 1!