Rescapés

Le début de saison des Rescapés

Les rescapés commencèrent en terrain hostile. Ils descendirent de leur montagne pour affronter les Avariés de Vanier. Un match ou leur adversaire les caressa du début jusqu’à la fin. Une équipe charmante qui a su profiter de l’impotence de l’équipe et du coach. Quelques bons coups ont été faits de la part des Rescapés, mais les Avariés n’étaient point impressionnés. Les Rescapés encore confus d’être sur un terrain de Bloodbowl et jouer pour sauver leur peau regardaient le match se dérouler sans en prendre l’avantage. 2-0 Avariés

Les Rônin pour visiteur

Après un match à oublier contre les Avariés et une longue route pour retourner dans leur paisible montagne. Les Rescapés avaient un sursis de 24h avant d’enchaîner un programme double. Honteux de leur performance du 18 juillet. Ils firent une grande réunion pour essayer de comprendre ce qu’il se passait. Ils étaient tous unanimes, « C’est quoi qui se passe ici Tabarnackle ?!?!?! » « Pénard dans nos montagnes, on se retrouve à jouer au Football contre des monstres abominables et des morts-vivants » remplis de question et en panique générale, personne ne se reposa avant l’arriver des Rônin. Le match commença, nous pouvions sentir le stress et l’anxiété émaner des Rescapés. Somme toute, Jean-Guy « les longs-bras » Brassard fit une passe à Martin « The Rabbit » Duchesne qui alla marquer 1-0 rescapés. Mention honorable à Gaétan « Le Jambon » Bigaouette pour avoir joué le match de sa vie. Il se gratta le coco à une reprise seulement. Permettant de protéger ses camarades des attaques répétées des Rônin. Cependant, les Rônin n’avaient pas dit leur dernier mot. En fin de première demie, ils tentèrent le tout pour le tout. Une passe près de la zone des débuts surveillés par quelques joueurs des Rescapés. De tout son long et en désespoir, Paul « L’impulsif » Tremblay fit l’interception et anéantissant par le fait même la pousser incroyable des Rônin. 1-0 Rescapés. La deuxième demie commença, Les Rescapés étaient confiants en leur capacité et non pas chiés dans leurs culottes face à des Rônins agressif et sanglant. Des bons coups de chacun des côtés et avec une certaine chance de la part des Rescapés. Ils furent en mesure de conserver l’avance. Marque finale 1-0 rescapés.

Une soirée sanglante et des rats sanguinaires

Après une victoire méritée contre les Rônin, Les Rescapés affrontaient les Foutus Rats. À domicile encore une fois. Confiant suite à leur victoire du matin, ils embarquèrent sur le terrain contre une équipe hors du commun. Personne n’avait encore vu des rats en actions surtout pas les Rescapés un peu simplets de les monts-Valin. Une première demie chaudement disputée, ou un total de 4 personnes ont été blessés ou mis KO 2 joueurs sortis après une demie seulement de chacun des côtés. Les rats ont déployé leur vitesse et ont bien protégé le ballon. Les Rescapés courraient partout et se demandait ce qu’il se passait sur le terrain. Malgré un touché des Foutus Rats, Les Rescapés répliquèrent aussi tôt pour terminer sur une égalité de 1-1 après une demie. Tous savaient que la deuxième demie serait chaudement disputée et que le sang allait couler. Les Rescapés commencèrent avec le Ballon. Ils ne prirent pas de temps pour enchaîner avec un deuxième touché. Malgré une situation bien peu enviable, des rats de tous les côtés, Alain « La Guenille » Vachon sortit d’une zone de tackle et alla inscrire le deuxième point. Tour 12 les Rats commencèrent avec le ballon. Au tour 14, Simon « Le persécuteur » Servant se fit pousser dans la foule. La foule n’ayant aucune pitié la tua sur le coup, MAIS un dude sorti de nulle part avec des allures un peu spéciales le ramena à la vie. Simon sortit magané de cette sortie, mais il restera en vie.  De cette sortie, il n’en fallait pas plus pour les Rats et les gutter runners pour tirer avantage. Ils continuèrent leur route et marquèrent. La marque est de 2-2. Les rats sont prêts et veulent à tout pris partir de les Mont-Valins avec une victoire. Malchanceux, le porteur de ballon perdit la balle et une cage d’humain se forma alentour pour empêcher les rats de le reprendre. Avec une stratégie bien calculée, ils reprirent le ballon et tout prêt de la zone des buts se tenait un Rat. Son camarade alla près de lui et lui passa la balle pour le toucher de la victoire. Malheureusement, le Rat qui à ce moment devait être le héros échappa la balle. Ce qui concluait la rencontre entre les Foutus Rats et Les Rescapés.

Start a Conversation

Your email address will not be published. Required fields are marked *