Revue de jeu: Blood Bowl

Qui n’a jamais voulu est une star du sport? Avoir des milliers de fans? Transporter le ballon d’un bord à l’autre du stade tout en massacrant ses adversaires pour la plus grande gloire d’Énéfel… Ah oups! Bienvenue à Blood Bowl! Un jeu ou se mélange tactique poussée et brutalité à l’état pur.

“Une combinaison de stratégie, de tactique, et de violence aveugle absolue, tel est Blood Bowl, le classique du jeu de football fantastique. 2 joueurs endossent le rôle de coach, en choisissant leur équipe parmi les Humains et les Orques et en les envoyant sur le terrain pour y remporter la fortune, la célébrité et l’adulation des fans!”

                                                                         Games Workshop

Caractéristique:

Éditeur: Games Workshop

Durée: De 1h30 à 2h30

Nombre de joueur: 2

Âge suggéré: 12+

Une partie se compose de deux demies de huit tours chacun par joueurs. Un joueur joue son équipe au complet avant de donner le tour à son adversaire à moins qu’il soit victime d’une maladresse auquel cas son tour se termine immédiatement. Toutes les actions se font avec des dés à six faces, deux dés normaux et trois dés avec des faces spéciales pour les actions de blocages. D’autres dés sont utilisés de façon plus sporadique durant la partie. Un D8 ainsi qu’un D16

Il y a plusieurs façons d’organiser une partie mais les deux plus connu sont l’exhibition et la ligue. Pour organiser un match d’exhibition, il suffit que deux joueurs se mettent d’accord sur une valeur d’équipe et les joueurs peuvent alors former leur équipe et s’affronter sur le terrain. Une fois le match terminé, chacun range ses figurines et c’est terminé.

L’autre façon de jouer est celle ou Blood Bowl prend tout son sens, la ligue! Les formats de ligue varient mais à la base, tous les coachs participants se mettent d’accord sur une valeur de départ. Les parties se jouent de la même façon mais il y a quelque chose de plus à la fin. Vos joueurs et votre équipe vont progresser tout au long de la saison gagnant de l’or, de l’expérience et de nouvelles habiletés.

Le système de règle est bien conçu et facile à apprendre. Le grand nombre d’équipes, plus d’une vingtaine rend le jeu extrêmement vivant. De façon volontaire, les équipes sont débalancées. Un joueur novice devrait se restreindre aux équipes dites débutantes afin de maîtriser les subtilités du jeu. Attention! Le jeu laisse une grande place à la chance. Soyez averti! Une équipe elfe qui exécute ses actions sur un 2+ sur un D6 roulera un nombre effarant de double 1, c’est une loi!

Qu’Énéfel vous sourisse!

Crédit : Luc Cohen

https://www.zakeda.ca/blogs/wargame/revue-de-jeu-blood-bowl

https://www.zakeda.ca

La petite forêt enchanté contre les égouts.

Ce fut un match intéressant qui donnait pas moins de 240K en inducement au Vermines pour débuté et qui sonnait presque comme un défi. Le clans pestiliens débutent et marque rapidement un premier touché en début de partie à la manière skaven. Retour en touche, pour les Pissenlits, les WE égalisent sans trop de mal. Récupération spectaculaire ensuite porter la marque en 2e demi à 3-1. Les Vermines n’ayant pas dit leur dernier, magicien en poche et un soudain blizzard s’abat sur l’arène, touché en fin de partie pour la marque à 3-2. 1 légère Cas, du côté des Pissenlits, match qui donna 2 level up, un au Treeman et l’autre au très surprenant Wardancer a 9 MV.

A+ les bloodbowlers.

Bilan après 1 mois

Nous en sommes rendus à 1 mois de jeu. Certaines équipes sont en avance sur leur temps et certaines ont du retard. En principe, chaque équipe devrait avoir jouer contre 3 adversaires différents à ce moment-ci de la saison. Ceux qui sont en avance auront l’opportunité d’avoir le loisir de jouer de manière moins intensive, alors que celle qui sont en retard devront appuyer sur l’accélérateur. Nous pouvons aussi remarquer la performance des Crocs Bleus qui sont déjà à 11 parties de jouer (bien que plusieurs se sont disputés contre les vermines), mais qui maintienne une moyenne de partie jouer de 2.75 par semaine. Et je trouve que c’est énorme. Je tiens à souligner que la proximité de certains entraineurs à habiter aide aussi pour l’augmentation du nombre de match qui sont disputés.

La Cale et les Crocs Bleus sont en tête du classement avec 13 points.

Nous en sommes à seulement après un mois de jeu et j’ai déjà hâte de voir comment le classement sera après 2 mois de jeu, mais comme je vais me permettre de dire à propos de Blood Bowl, l’avenir est très incertain surtout si vous devez ajouter un gobelin dans votre calcul. Mais une chose est sûr avec 25 parties de jouer, le commissaire rempli ses coffres.

Les Stealers l’emportent sur les Skinz

Suite à son congédiement, Gloomfang Laterreur, ancien joueur étoile de Soul Stealers s’est fait offert le poste d’entraîneur adjoint et recruteur au sein de la bannière de Deathpit’s Burg.

Danny Décrépit (DD) : Alors Gloomfang, comment avez-vous vécu votre premier match derrière le banc de votre concession ?

Gloomfang Laterreur (GL) : Écoutes Dan, par mes viscères, c’était une expérience des plus satisfaisante. Depuis qu’on ma « rebolté » le cou en place, je vois pas mal plus clair et je suis capable de donner des cues pas pire pantoute à nos recrues.

DD : Les Stealers l’ont emporté mardi dernier le 11 février contre la redoutable troupe de peaux vertes de P. Groppi. De vrais monstres assoiffés de sang qui étaient totalement préparés pour renvoyer la moitié de l’effectif des Stealers au cimetière ! Comment êtes-vous parvenu à accomplir un tel exploit ?

GL : Ben, c’est un peu sorcier en fait. On a fait plusieurs sacrifices à Nuffle la veille à la demande de Gary et clairement, il sait de quoi il parle. À chaque fois que la situation devenait précaire pour nos troupes, Nuffle nous donnait la p’tite poussée nécessaire pour contrecarrer les défenses des brutes du commissaire. Ça a pas été long qu’on a remarqué le moral des peaux vertes s’éteindre à petit feu !

DD : Attendez là, des sacrifices vous dites ? Pas humains toujours ?

GL : Danny, y’a qu’un seul type de sacrifice qui plaît à Nuffle. Pis c’est pas de légumes que j’parle ici.

DD : Bon hein, de quoi j’me mêle aussi. C’est pas comme si on venait pas juste de manger de la cervelle fraîche vous et moi ! Alors, Gloomfang, poursuivez donc sur la description de cette victoire de véritables durs à cuire.

GL : Hey ben, il faisait suuuuper beau et ils nous ont fait commencer avec la balle qui est tombé en plein dans les mains sales de Frostmaw Vachon mon ancien coéquipier, et puis…

DD : Nonon, mais là, venez en aux faits saillants ! Un résumé excitant pour nos spectateurs de la Cabalvision!

GL : OK, OK, OK ! Amon’Ra le Revenant à cassé du goblinoïde, c’est l’apothicaire qui a réussi on ne sait trop comment à prier la WAAAAAGH!!! Pour que Roadkill le bloqueur Orque Noir revienne de parmi les morts ! Il était à un poil barbe naine de devenir la prochaine recrue des Stealers Danny ! Ensuite, la momie avait pas dit son dernier mot et a sévèrement brutalisé Geronimo qui est sorti du match sur une civière.

DD : Wow ! Ce Amon’Ra a un véritable don pour le spectaculaire ! Maintenant, parlez-nous un peu de la performance exemplaire de Frostmaw Vachon qui a réussi à capitaliser à deux reprise.

GL : Danny, je suis vraiment fier de mon pote, il a écouté mes conseils et il a foncé tête baissée comme un taureau aveugle dans un mariage champêtre ! Quand je lui ai dit que maintenant c’était lui la star et que les points c’était à lui de s’en occuper il y a comme eu un déclic dans son regard vide de goule. Il est comme devenu affamé ! Alors quand j’ai réussi à sortir mon pied droit de sa gueule j’lui ai donné une de ses claques, y’a vu rouge! Je l’ai viré vers le terrain pis il est parti en ligne droite, en plein dans la cheerleader… En tout cas Dan, Frostmaw est clairement pas le pic à glace le plus aiguisé de la shed mais, y’a faim pour 10 !

DD : Bon, un grand merci Gloomfang pour cette entrevue.

GL : De rien Danny.

Alors chers Cabalespectateurs, c’est ce qui conclut cette entrevue avec Gloomfang Laterreur qui manifestement était beaucoup plus pertinent avec un ballon dans les mains plutôt qu’un micro. À la semaine prochaine et n’oubliez pas, prenez garde à vos enfants, barricadez-vous et surtout, verrouillez vos portes à double tour car les troupes du « mystérieux et sombre seigneur du puits de la mort et du non-retour » AKA Gary festoient encore dans les rues de Québec et sont activement à la recherche de bagarre et de chair fraîche !

Danny Décrépit, pour Cabalvision.

Ah le jeu du ballon oval

Quel journée pour l’équipage du traversier! En matinée, les reptiles ont tenté une traversée du fleuve. Faut croire qu’ils sont sortis de l’eau dans leur évolution depuis tellement trop longtemps. Ils n’ont plus le pied marin, car ils ont goûté de la médecine des grenouilles qui savent rester sur leurs pieds malgré la houle. Cette équipe qui aime la terre ferme ont eu beaucoup de difficulté à bouger autour des Slanns. Je ne crois pas que nous allons les revoir prochainement de retour sur le fleuve. Et pour la seconde traversée avec des gros gaillards saouls accompagnées de teneurs de bière et de leur géant, ce fut plus dur pour l’équipage de navire. La seule occasion de prendre l’avantage fut lorsque l’équipage oublia le fameux ballon et qui par chance les Bourrés leur a donné le ballon quasiment dans les mains rendu au milieu du fleuve. Et ils en ont profité.

Qui sera de la prochaine traversée du fleuve?

Un dur coup pour les Soul Stealers de Deathpit’s Burg

En ce début de saison de l’hiver 2020, les fossoyeurs de la nécropole du ruisseau rouge avaient mis les joueurs des Stealers sur leur 31. Un rapiéçage par ci, un ramanchage par là, ils étaient fin prêts à affronter les danseurs de guerre des Pissenlits. Le match fut sous l’emprise totale de Nuffle, qui démontra toute l’ampleur de sa fourberie! Un départ sous le signe du crâne double pour les hommes de Poxir le corrupteur! À l’arrache pied ils réussirent tout de même à subtiliser la victoire aux agiles sauvages des bois 2 à 1 pour les touchés et 2 à 1 pour les blessés.

La vedette de l’équipe, Gloomfang Laterreur, le plus grand marqueur de la franchise qui jouait alors un des meilleurs matchs de sa carrière se fit salement briser le cou par une foule enragée et assoiffée de violence. Ayant été poussé du côté des hooligans des mauvaises herbes qui avaient alors laissé leurs tendances “peace and love” dans leurs tanières.
C’est à contre cœur que le “mystérieux et sombre seigneur du puits de la mort et du non retour” AKA Gary, propriétaire des Stealers a dû congédier l’étoile montante au cou démantibulé qui tout à coup représentait un handicap significatif sur la masse salariale de l’équipe.
Sans perdre une seule minute, le Mystérieux Gary a “recruté” dans le cimetière Saint-Charles un remplaçant totalement indigne de l’étoile, Steeve Sludgegobbler la ghoule qui arborera le numéro 5 de son prédécesseur.

Une entrevue avec le joueur congédié suivra pour assouvir la soif de potins des partisans des Stealers.

-Signé, Danny Décrépit

Les Pissenlits, surf n’ turf

Avec un premier match, sans équivoque le club des bois, se sont fait abandonné par le hasard de Nuffle les laissant sans relances et sans joueurs tôt dans l’affrontement, même #11 Thallan Adyarus, cousin éloigné le la forêt d’a côté de Racine duTronc, a joué au imbéciles pour finir par ne plus prendre part à la partie en milieu de terrain. Féroce et impitoyable les Rabajoies en ont au a coeur joies à grand coup de je te rentre dedans, même si la mêler c’est solder avec un seul blessé pour le prochain affrontement ! 2-0 Rabajoies. Bravo au coach, victoire bien mérité.

Soir 2, gros programme pour le club, Percy qui en a plein les bras cette saison ci avec 2 clubs à gérer soient les Pissenlits dans la LBBQ, mais aussi dans les hautes sphères du Bloodbowl à Québec le club le Flash, dans la KSGL, bardé de prince elfes et de richissimes nobles au sang bleuté.

Percé au centre, et premier touché relativement facile… Le club Rafales, enchainent les block et la massacre, de peine et de misère les elfes récupèrent la balle laissé vacante dans une 3/4 de cage Orcs. 2-0, les club Rafales essouflé… Les Pissenlits avec prouesse et joueur absent, ont réussi l’impossible à nouveau, et récupérer la balle en territoire ennemis, 3-0… avec peu d’effectif, bravo au coach des Rafales qui faisait sont premier match dans une ligue semi-pro… peut-être que le timer sera a évité pour les prochains affrontement. À suivre les bloodbowlers !

1er match des Cogneurs vs La Cale

C’est par une froide soirée du mois de janvier que les Cogneurs de chez Jos Dion recevaient la Cale. C’est dans leur taverne fétiche qui lors des matchs à domicile, s’agrandit pour atteindre la taille d’un stade de football. On ne sait comment la taverne peut s’agrandir comme ça, mais la magie du Grand Nuffle se fit sentir. C’est au lendemain d’une brosse mémorable que les cogneurs arrivent dans leur stade. Mal de tête, mal de coeur, air défraîchi par les années de brosse et odeur de robine sont au rendez-vous pour les cogneurs. De l’autre côté du terrain, une odeur forte de mer et de grenouille se fait sentir. Charles l’insouciant gerbe un coup avant de s’installer sur le terrain

1re demie: Les cogneurs commencent avec le ballon. Quelques tours hasardeux des cogneurs, combinés à une forte pression de slanns force le Coach Tommy Tom à faire des moves risqués (1 dé pour un blitz important) c’est lors du blitz que le Coach Bogiaris se rend compte qu’il s’est trompé avec ses joueurs. Les Throwers se prenaient pour les catchers et vice-versa. Devant cette faute MONUMENTALE, les joueurs sont confus et se font ramasser solides par les slanns. Les slanns prennent possession du ballon et vont marquer. 1-0 Slann 6es tours. 7es tours par une chance incroyable et une malchance remarquable pour les Slanns Théo tête d’oeuf va marqué le touché. 1-1 fin de 1re demie

2e demie: Les slanns commencent avec le ballon. Les Cogneurs sont prêts à les arrêter. Devant une défense relativement correcte, les Slanns se placent afin d’enfiler le dernier clou du cercueil. Malheureusement, Nuffle fait sentir sa présence et empêche les pauvres slanns de ramasser le ballon. Après plusieurs tentatives infructueuses, ils réussissent, mais les cogneurs étaient prêts. Ils prennent possession du ballon et le sécurisent pour aller marquer le touché de la victoire au tour 7. Un match fort en émotion et une première victoire pour les Cogneurs.

Nouvelle formation

Basé sur BloodBowl édition 2, j’avais eu l’idée de construire des nouvelles formation de mon crue, inspiré des listes d’équipe mixte, comme le pacte du chaos. Je laisse ca ici, si jamais un coach désires les tester pour le plaisir, ou bien qui sait, peut-être seront-telles admises à la LBBQ.

Mongrel Horde, équipe mixte

Ligue de Blood Bowl de Québec: lancement de la saison Hiver 2020

LBBQ
Pila nostra est religio

Après une première saison aussi épatante que lucrative (pour le Commissaire, à tout le moins), la LBBQ a montré qu’il est possible, en quelques mois, de changer le monde par l’amour du sport.

La fièvre pour le Blood Bowl surpasse toutes celles que le Québec a connu par le passé, du hockey au souverainisme en passant par Wilfred le Bouthiller et la crise d’Oka. En effet, si la culture Blood Bowl est désormais omniprésente au Québec, c’est surtout à cause des résidents de la ville. Certes, il y a bien quelques Skavens et quelques Orks dans les hordes de fans, mais le gros est constitué d’authentiques Québécois et Québécoises. Suite à la dernière saison de la LBBQ, la ville de Québec est désormais reconnue comme la Mecque du Blood Bowl en Amérique!

À chaque match officiel, la Vieille Capitale explose sous le contrecoup d’émeutes monstrueuses et de casses historiques. La dernière saison a été à bien des égards catastrophique pour la ville. Des hooligans de tout poils déferlaient après chaque match dans les rues de Québec, brisant et buvant tout ce qui se trouvait sur leur route. Presque le quart du quartier Limoilou est parti en fumée à cause des incendies allumés par les fans du Rex après chaque victoire au Centre Vidéotron. Le Traversier Lomer-Gouin a fait l’objet d’attaques constantes de fanatiques anti-Slann jurant que les joueurs de la Cale sont des “Êtres venus de l’espace pour dominer toutes les races de la Terre.” Les cimetières ont été pillés par des pseudos-nécromanciens désireux d’intégrer des “ligues de garage” (le Street Bowl est de plus en plus populaire dans Vanier et Limoilou!). Sans oublier les dizaines de Yétis qui ont débarqué du Nord du Québec pour assister aux matchs des Fistons, puis se sont installés près de la ville pour procéder à dévorer tranquillement les citadins la nuit venue.

Le plus inquiétant, toutefois, relève de tous ces incidents apparemment sans lien, de toutes ces sombres rumeurs que personne ne peut confirmer tout à fait. La ville connaîtrait une infestation sans précédent de vermine difforme et disproportionnée… et une vague d’enlèvements de bébés… et de gens qui disparaissent silencieusement dans la nuit glaciale. Certains prétendent même que l’eau des aqueducs a un goût étrange et acide; que dans certains quartiers, la neige brille d’une étrange lueur verte fantomatique; et que leurs enfants font chaque nuit des rêves horrifiants dans lesquels ils voient des nuées d’hommes-rats grotesques grouillant sous Québec, plein de rancoeur et de haine aveugle, attendant l’heure de jaillir de leurs galeries puantes pour se venger de l’humanité qu’ils détestent plus que tout.

Qu’à cela ne tienne: rien ne compte plus maintenant pour Québec que le début de la prochaine saison de la LBBQ! Les fans sont au bord de la psychose collective. Plusieurs coachs d’expérience sont de retour pour disputer la Coupe Cartier. La plupart ont vendu leur équipe dans le Vieux Monde pour recruter du sang frais, mais certains ont décidé de continuer avec le même club.

En plus des vieux routiers du circuit, la LBBQ accueille cette saison des coachs recrue avides de faire leurs preuves. Ces nouveaux coachs ont vu leur équipe entièrement financée par le Commissaire de la LBBQ. “Il faut toujours prendre soin de la relève, a déclaré le Commissaire en conférence de Presse, surtout quand elle nous rapporte beaucoup, beaucoup d’argent facile. La relève a toujours tendance à mal lire les petits caractères dans le bas des contrats. Héhéhé!”

***

ÉQUIPES INSCRITES

En date du 11 janvier 2020, 12 équipes sont inscrites pour la prochaine saison:

  • Mathieu Labrecque: All S’More, Chaos
  • Pascal Roulet: Les Bourrés, Ogre
  • Francis Boudreau: La Cale, Slann
  • Thomas Bogiaris: Les Cogneurs de chez Jos Dion, Humain
  • Samuel Ferron: Les Crocs Bleus, Homme-Lézard
  • Philippe Groppi: Les G-Skins, Ork
  • Sabrina Emond: Les Misérables, Skaven
  • Olivier Lord: Les Pissenlits, Elfes des bois
  • Frédéric Jean: Les Rabajoies, Ork
  • Tristan Labrecque: Les Vermines, Skaven
  • Pier-Samuel Goulet-Côté: Les Soul Stealers de Deathpit Burg, Shambling Undead
  • Steeve Sergerie: Les Rafales, Ork

DÉROULEMENT DE LA SAISON

La saison débute officiellement le 11 janvier 2020. Chaque coach doit jouer au moins une fois contre tous les autres pour compléter sa saison régulière, pour un total de 11 matchs. Vous pouvez néanmoins jouer autant de parties compétitives que vous voulez, contre qui vous voulez; suffit d’organiser votre partie via le groupe Facebook de la ligue!

La saison régulière se terminera le 15 mai 2020.

Si vous souhaitez vous retirer de la compétition, chaque équipe n’ayant pas joué contre vous obtiendra deux JPV tirés au hasard et deux gains en argent (1d6), comme lors d’une concession de partie.

FICHE D’ÉQUIPE

Votre fiche d’équipe doit être créée sur le site avant de jouer votre premier match. Si vous éprouvez des difficultés avec vos accès, contactez le Webmestre de la LBBQ, Olivier Lord, sur le groupe Facebook de la ligue.

La fiche d’équipe doit être remplie sur le site et mise à jour le plus rapidement possible après chaque partie.

Apportez une version papier de votre feuille d’équipe à jour à chaque partie et si possible une copie pour votre adversaire.

La séquence d’après-match (Blood Bowl Almanac, p.56-57) doit être complétée en compagnie de l’adversaire après chaque match. Si un joueur monte de niveau, ses dés d’expérience doivent être jetés devant le coach adverse. Le joueur n’a pas à décider immédiatement de la compétence qu’il allouera au joueur: il peut pour cela attendre la mise à jour de sa fiche d’équipe.

ENREGISTREMENT DES RÉSULTATS

Publiez vos résultats sur le groupe Messenger de la LBBQ après chaque match en suivant le format suivant:

  • Nom de votre équipe et nom de l’équipe adverse
  • Touchés marqués / Touchés concédés
  • Sorties sûres infligées (CAS de votre équipe) / Sorties sûres subies (CAS de l’adversaire)

TROPHÉES DE LA SAISON HIVER 2020

Trophées aux coach:

  • La Coupe Cartier
    • 1ère place: 100 000 GP + Coupe Jacques Cartier (en projet…)
    • 2ème place: 60 000 GP
    • 3ème place: 30 000 GP
  • Coupe Frontenac: Meilleur coach (+5 SPP au joueur de son choix)
  • Coupe du Pionnier: Meilleur coach junior (+5 SPP au joueur de son choix, + 30 000 GP de Bourse Blood Bowl)
  • Coupe Casgrain: Plus grande amélioration (+5 SPP au joueur de son choix)

Trophées aux joueurs:

  • Coupe Lévesque: Joueur le plus utile à son équipe (+ 10 SPP)
  • Coupe Riel: Joueur le plus brutal (+5 SPP)
  • Coupe Richard: Meilleur compteur (+5 SPP)
  • Coupe Latraverse: Vote des fans (+5 SPP)